S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Véronique

 

Les beaux étés n° 04
Le repos du guerrier (Zidrou)

note: 5Et une bien belle famille Véronique - 15 février 2019

Encore une fois, l'éternelle 4L de la famille Faldérault nous emmène avec bonheur sur la route des vacances, au tout début des années 80. C'est frais et réjouissant, un chouette moment de lecture !

The hate u give (Angie Thomas)

note: 5#BlackLivesMatter Véronique - 11 janvier 2019

Véritable phénomène de société aux États-Unis, ce roman puissant, touchant, captivant laisse toute sa place aux nuances et aux hésitations d’une société corrompue, violente et électrique. Une lecture forte et sans complaisance, inspirée de la vie de l’auteure, qui ne laissera personne indifférent.

La décision (Christophe Léon)

note: 4La liberté de choisir... Véronique - 11 janvier 2019

Comment engager toute sa vie d'homme libre à partir d'un simple choix ? La fin justifie-t-elle tous les moyens ? Un court roman qui se lit facilement mais qui soulève des questions importantes...

Ma dernière chance s'appelle Billy D. (Erin Jade Lange)

note: 4La différence est une force Véronique - 10 novembre 2018

Un beau récit contemporain aux personnages complexes qui interroge sur nos choix de vie, notre filiation, les a priori et la façon dont on catalogue les gens...

Sirius (Stéphane Servant)

note: 5Roman post-apocalyptique Véronique - 10 novembre 2018

Une dystopie puissante, un univers angoissant fourmillant de références au conte, à l’écologie, à l’aventure, à la folie, une tension parfois insoutenable, un remarquable travail d’écriture, tout concoure à faire de ce roman sombre mais bien construit et parfaitement rythmé une merveilleuse découverte littéraire, entre fantastique et science-fiction.

Le maître d'école (Fabrizio Silei)

note: 4Savoir c'est pouvoir Véronique - 2 août 2018

L'histoire de Don Lorenzo Milani, un prêtre italien qui a fondé une école pour les enfants pauvres et exclus dans l'Italie rurale des années 1950. Un très beau texte, vibrant, aux illustrations solennelles et émouvantes.

Magnetic island (Fabrice Colin)

note: 5Thriller psychologique Véronique - 26 juillet 2018

C’est au milieu du mensonge et du chaos que Cyan a dû se construire, dans une famille où règnent de graves dysfonctionnements psychologiques. Pour combler ses carences affectives, pour répondre à des questions que tout le monde semble ignorer, le jeune homme s’est créé un monde imaginaire dans lequel l’alcool lui permet de survivre. Mais son courage face à la réalité et la main tendue d’une psychologue vont lui permettre de dénouer les secrets de famille dans lequel il était enfermé. Un formidable thriller psychologique très touchant, à l’écriture fluide et prenante. Une véritable réussite littéraire.

Positive (Paige Rawl)

note: 4Harcèlement scolaire Véronique - 26 juillet 2018

Ce témoignage 100% américain, avec concours de mini miss et pom pom girls se révèle une sensible et sincère plongée dans le quotidien d'une jeune fille pas tout à fait ordinaire. Un roman du réel rude et efficace...

Au revoir là-haut (Albert Dupontel)

note: 5Des lendemains qui déchantent, mais un film rayonnant... Véronique - 2 juin 2018

Superbe adaptation picaresque d'un prix Goncourt particulièrement flamboyant, mêlant le grotesque et l'édifiant, le romanesque et la déchéance. Une superbe surprise cinématographique...

N'embrassez pas qui vous voulez (Sowa Marzena)

note: 4Liberté, je crie ton nom Véronique - 26 avril 2018

Totalitarisme, surveillance, paranoïa, dénonciation, mais aussi poésie et rébellion... Pas simple de vivre sa vie d'enfant dans un pays socialiste avant la chute du mur.

S'unir c'est se mélanger (Laurent Cardon)

note: 5En avant, marche ! Véronique - 23 février 2018

L'union fait la force. Oui, mais qui préside à cette union ? Les poules plus nombreuses ? Les coqs plus batailleurs ? Les rousses ? Et si l'essentiel n'était pas le conflit mais les causes du conflit ?
Une fable très drôle, ébouriffante et qui ne vous laissera pas sur le cot-cot-coté !

Une histoire d'amour (Gilles Bachelet)

note: 5L'amour, toujours Véronique - 23 février 2018

Une histoire sans histoire, presque insignifiante, avec ses joies et ses peines, ses naissances, ses départs... Bref, la vie.
Mais cette jolie histoire banale et universelle se passe entre deux gants Mapa, Georges le maître nageur et Josette la jolie baigneuse. Quel talent et quel humour il a fallu à Gilles Bachelet pour parvenir à faire ressentir au lecteur toutes les émotions, les regards, les non-dits entre deux morceaux de caoutchouc élevés au rang d'êtres humains. Un régal à partager en famille...

La noirceur des couleurs (Martin Blasco)

note: 4Nature // Culture Véronique - 12 février 2018

Un thriller complexe qui interroge le lecteur sur des questions essentielles : sommes-nous le fruit de notre nature humaine ou de notre éducation ? Quelles limites éthiques acceptables l'homme doit-il se donner pour répondre à cette question ? Jusqu'où la science peut-elle dériver ? Suffit-il d'avoir l'intention d'agir pour le mieux pour être dédouané de toute culpabilité ?
Des questions difficiles qui ne trouveront pas forcément de réponse mais qui auront le mérite d'être posées dans un roman abordable dès les années lycée.

Le garçon au sommet de la montagne (John Boyne)

note: 5Héros ou bourreau ? Véronique - 6 janvier 2018

Comment peut-on détruire une personnalité pour en fabriquer une autre, pétrie de certitudes racistes ? A partir d’un point de vue original, l’auteur réussit à nous faire percevoir les mécanismes d’adhésion à une idéologie totalitaire et antisémite. Le jeune Pierrot, devenu Pieter, dont l’innocence de l’enfance est éminemment sympathique, devient progressivement un petit nazillon, fier de l’attention que lui porte le Führer. La fin de la guerre laisse place aux remords et aux cauchemars pour cet enfant devenu adolescent et embarqué dans une histoire trop lourde pour lui. La prise de conscience sera difficile mais salutaire. Un récit passionnant, émouvant et glaçant que l’on a du mal à quitter...

Une fille au manteau bleu (Monica Hesse)

note: 4La guerre en conscience Véronique - 6 janvier 2018

Ce roman historique propose une nouvelle vision de la guerre au quotidien, loin de l’héroïsme ou de la collaboration, avec un personnage qui arrive avec facilité à passer à côté du conflit. L’éveil de la conscience politique, l’engagement pour autrui, les conséquences de la dénonciation, tout concourt à questionner habilement le lecteur...

Blue gold (Elizabeth Stewart)

note: 4Trois voix, trois destins Véronique - 6 janvier 2018

Un roman engagé et captivant, un récit impitoyable mêlant habilement politique mondiale et éthique des affaires, et qui montre une vision sombre et réaliste des écrans qui ont envahi nos vies.

Tempête (Sandrine Bonini)

note: 4Un air de liberté Véronique - 30 novembre 2017

Une illustration nouvelle et puissante, une étrangeté assumée et fascinante qui rappelle Mary Poppins et Edward aux mains d’argent, ainsi que la très belle relation entre un frère et sa petite sœur, tout concourt au succès de cet album.

La volière dorée ou La véritable histoire de la princesse sanguinaire (Carll Cneut)

note: 4Vilaine princesse Véronique - 30 novembre 2017

Dans cette histoire sans concessions, le lecteur est soufflé jusqu’au bout par l’égoïsme et la cruauté de l’héroïne. Heureusement, l’exubérance virtuose des merveilleuses illustrations de Carll Cneut répond au texte dur et froid qui parle de solitude, du manque d’amour et de la folie que rien n’apaise.

Oeuvre non trouvée

note: 4 Un boulot bien stressant ! Véronique - 30 novembre 2017

Ce n'est pas une sinécure d'être une colombe de la paix par les temps qui courent ! Les deux auteurs se livrent dans ce petit recueil à une désopilante joute de dessins humoristiques initiée sur Facebook. Du recrutement aux stages de formation de ces volatiles en passant par les tentatives d'accomplissement de leur mission impossible, les auteurs ont préféré rire... et nous aussi !

Un enfant de pauvres (Christophe Honoré)

note: 5Une véritable rencontre Véronique - 30 novembre 2017

Phrase après phrase, le glissement dans la pauvreté, le glissement dans l'absence, le glissement sur l'eau, nous entraînent avec force au fil de cette histoire dont on sait dès le début qu'elle débouchera sur une lumière retrouvée. Un album pour les grands porté par une illustration et un texte justes et incisifs.

Maresi (Maria Turtschaninoff)

note: 4Un pays de femmes libres Véronique - 29 novembre 2017

~ Deux parties se succèdent dans ce roman et le contraste en est prodigieux. C’est d’abord le calme avant la tempête, la vie sécurisante sur l’île, l’harmonie avec la nature, la soif d’apprendre de Maresi. Et puis, l’invasion, tout un équilibre souillé, ravagé, détruit. Les ténèbres sont à l’œuvre mais ne résisteront pas face à la magie qui baigne l’abbaye, une magie mystique semblant venir du fond des temps. Un magnifique roman, inclassable dont on attend avec impatience le deuxième volume.

Sally Jones (Jakob Wegelius)

note: 5Aventure, amour et suspense Véronique - 29 novembre 2017

Un roman extraordinaire, merveilleusement illustré et envoûtant, une vraie découverte littéraire, délicieuse et légèrement surannée. Les personnages sont picaresques et attachants, on navigue entre le roman d’aventures, le policier, le vraisemblable et la fable. Un vrai bonheur de lecture.

Ma fugue chez moi (Coline Pierré)

note: 3ou comment se construire sans bouger Véronique - 29 novembre 2017

Une belle histoire, originale et touchante, qui soulève des questions essentielles sur la fragilité de l’adolescence, le besoin d’être aimé, la nécessité d’avancer dans la vie, la place dans la fratrie...

Cours ! (Davide Cali)

note: 4Une rencontre déterminante Véronique - 21 octobre 2017

Grâce à un texte fort mais empreint d'illustrations sensibles, les auteurs nous montrent comment le cours d'une vie peut être changé, la dignité humaine peut être retrouvée grâce à une intervention bienveillante.
Un récit fort et émouvant qui place l'homme au centre des priorités.

Article 353 du code pénal (Tanguy Viel)

note: 5Dura lex sed lex ? Véronique - 21 octobre 2017

D'un long souffle, comme un grand cri silencieux que les brumes bretonnes auraient englouti, ce roman relate l'inexorable montée vers un crime tant attendu et espéré...

Le garçon qui parlait avec les mains (Sandrine Beau)

note: 4Et si l'autre c'était moi ? Véronique - 12 octobre 2017

Sur un sujet fort, le rejet de l'autre et l'acceptation de la différence, l'auteure réussit avec légèreté et humour à transmettre un message humaniste et bienveillant. Un très bon moment de fraîcheur à savourer dès 8 ans...

Un aigle dans la neige (Michael Morpurgo)

note: 5Et si l'Histoire avait pu être différente... Véronique - 12 octobre 2017

Et si un acte généreux se retournait contre l'humanité entière ? Ce roman pour les plus jeunes pose une question terrible et Morpurgo est décidément un conteur d'histoires et d'Histoire exceptionnel. Ne cherchez pas la vérité, laissez-vous porter par le souffle grandiose de ce récit émouvant, passionnant, magique...

Plus froid que le pôle Nord (Roddy Doyle)

note: 4Le Grand Nord superbe Véronique - 4 octobre 2017

L’intrigue centrale semble être celle d’une aventure, d’un suspens mortel lié à la disparition de la mère des deux jeunes garçons, au milieu de nulle part dans le froid intense. Les chiens en sont les héros, loyaux, fiers et solides. Pourtant se dessinent en même temps des aspects bien plus intimes : la vie délicate d’une famille recomposée, la relation entre deux frères, le lien ténu mais réel d’un parent biologique même absent… Ces deux récits parallèles écrits de manière fluide dans un extraordinaire environnement montrent la violence des émotions comme la tendresse qui unit les personnages.

N'y pense plus, tout est bien (Pascale Maret)

note: 4Road-movie policier Véronique - 4 octobre 2017

En quête du sens de la vie et pour tenter de se reconstruire et d’en finir avec ses cauchemars, Martin entreprend le voyage de sa vie. C’est l’occasion pour lui de voir du pays, d’écouter de la musique (d’où le titre du roman, une chanson de Bob Dylan chantée en français par Hugues Aufray) et de faire ce chemin, surtout à l’intérieur de lui-même, pour trouver la paix et la confiance et pour pouvoir, au bout du compte, vivre sa vie d’adulte.

Meurtris (Siobhan Parkinson)

note: 4Vie de famille Véronique - 4 octobre 2017

Entre polar et recherche de la vérité sur la mort de sa mère, l’auteur, d’une écriture tranchante offre une histoire de maltraitance, de négligence et d’abandon à couper le souffle où brillera tout de même à la toute fin du roman une lueur d’espoir bienvenue.

L'arbre et le fruit (Jean-François Chabas)

note: 5Peut-on survivre à un traumatisme d'enfance... Véronique - 4 octobre 2017

Une histoire qui aurait pu paraître sordide tant elle est douloureuse mais dont l’écriture précise, directe et pudique de Jean-François Chabas convient particulièrement à ce thème douloureux. Peut-on se reconstruire et comment ? Chacun trouvera sa voie, tout reste possible derrière l’angoisse et les larmes. Un superbe et court roman, difficile et effrayant, qui devrait toucher bien des adolescents.

Blood family (Anne Fine)

note: 5Une rencontre mémorable Véronique - 4 octobre 2017

On croise souvent les doigts en regardant le personnage principal en équilibre sur le fil ténu de son existence et on ne ressortira pas indemne de ce roman polyphonique, dont le scénario ressemble à l'un de ces sordides faits divers que l'on découvre épisodiquement dans nos journaux. Anne Fine signe un roman d'une rare intensité. Évitant à tout prix de tomber dans un manichéisme facile, elle interroge l’héritage génétique, la résilience et rappelle les multiples facettes que possède tout être humain. Remarquable !

Moi, Gulwali, réfugié à 12 ans (Gulwali Passarlay)

note: 4Témoignage émouvant Véronique - 4 octobre 2017

Ce récit poignant permet de mesurer ce que vivent des milliers de migrants au quotidien et donne des clés de compréhension sur ces populations ballottées dans des conflits qui les dépassent, sur leur culture, leur religion, leurs héritages ancestraux. Une écriture simple, un témoignage qui résonne particulièrement dans l’actualité, pour un propos riche et fort, à promouvoir d’urgence...

Le fils de l'Ursari (Xavier-Laurent Petit)

note: 5L'espoir au bout de la route Véronique - 4 octobre 2017

Sur un sujet sensible mais tellement d’actualité, Xavier-Laurent Petit construit un roman tout en nuances et en sensibilité qui rend hommage aux petites gens, nos semblables, issus d'une autre culture si proche et si différente de la nôtre… On ne regardera plus de la même manière ces personnes déracinées aux regards vides, contraintes de faire la manche pour survivre, prisonnières d’un système mafieux qui les dépasse...

Histoire du garçon qui courait après son chien qui courait après sa balle (Hervé Giraud)

note: 5Une découverte... Véronique - 4 octobre 2017

Magnifique roman, triste et gai à la fois, chargé d’un amour fraternel incommensurable, dont l’écriture extraordinaire et empreinte d’un humour désespéré bouleversera complètement les lecteurs.

Demain n'est pas un autre jour (Robyn Schneider)

note: 4C'est maintenant ! Véronique - 4 octobre 2017

Sur un ton faussement léger, mais jamais complaisant ou larmoyant, c’est le thème de la maladie grave chez l’adolescent qui est abordé. Le roman pose des questions sur la vie, l’amour, la mort, la médecine ; et surtout, il permet de réfléchir : jusqu’où une seconde chance peut-elle transformer un individu ? Une vraie réussite.

Oeuvre non trouvée

note: 4Conte norvégien Véronique - 19 septembre 2014

Pris, par un soir d’hiver, dans une tempête de neige, un voyageur épuisé cherche refuge pour la nuit. S'adressant à un homme pour lui demander l'hospitalité, celui-ci le renvoie à son père, qui lui même le renvoie à son propre père. Et c'est ainsi que notre voyageur, de père en père et de surprise en surprise, va cheminer une nouvelle fois... jusqu'à la nuit de temps. Cette mystérieuse remontée dans le temps, incarnée par les vieux hommes, nous parle de la vie comme un éternel recommencement, de la quête des origines, du renouveau. La dimension mythique et intemporelle du conte permet de nuancer le côté quelque peu obscur du récit, le rendant plus accessible. Les pastels aux tonalités chaudes et les collages capturent l'essence même du récit avec beaucoup de grâce.

Ma tête à moi (Xavier-Laurent Petit)

note: 4Qui suis-je ? Véronique - 19 septembre 2014

Depuis que l'épicier a dit à son oncle Jean qu'il lui ressemble, Janin se demande qui est son père ; d'autant plus qu'il a les yeux bleus, les cheveux blonds, le teint pâle, contrairement à son père et à sa mère. Il décide alors de se teindre les cheveux avec "Colorbelle-ébène", un produit efficace et tenace. Mais il ne maîtrise pas la technique... D'une façon bien enfantine et maladroite, l'enfant tente de résoudre les angoisses métaphysiques engendrées par l'obsédante question de la filiation...

Tous les vendredis (Dan Yaccarino)

note: 4Tel père, tel fils Véronique - 19 septembre 2014

Tous les vendredis, l’auteur et son fils accomplissent un rituel : un petit déjeuner dans un café près de chez eux. La complicité père-fils, leur fierté réciproque se révèlent dans le regard attentif qu’ils portent sur les activités de la ville. La simplicité extrême de l’illustration portée par des lignes nettes, par des couleurs franches irradient cette invitation au bonheur. Voilà un album à recommander à tous les parents pour la modestie de l'aventure et l'importance du bonheur perceptible dans ce modeste et néanmoins superbe récit à deux voix.

Oeuvre non trouvée

note: 4Secret de famille Véronique - 2 septembre 2014

Dans ce roman gothique très sombre qui entraîne le lecteur, captivé, au cœur d'un angoissant secret de famille, l'auteur prend son temps pour installer une atmosphère inquiétante. Sous la forme d'un journal rétrospectif tenu par David, le jeune héros, l'expérience douloureuse de l'enfermement devient aussi un bouleversant récit d'initiation au monde cruel des adultes...

Récolte la tempête (Jean-Albert Mazaud)

note: 5Enfant-soldat, enfant sacrifié... Véronique - 24 juillet 2014

Ijaz, enfant soldat, refuse de violer une femme comme le lui ordonne son chef. Il s'enfuit avec elle et trouve refuge dans un dispensaire tenu par Neige. Là, il tente de se reconstruire, de réapprendre à aimer et à s'aimer, malgré les souvenirs de la guerre qui le hantent... Un récit bouleversant, juste et efficace pour parler de l’innommable...

Cours, Ayana ! (Agnès Laroche)

note: 4Courir pour ne pas tomber Véronique - 27 mai 2014

Chaque matin, Ayana court dès le lever du soleil. Sur la terre éthiopienne, ses pieds nus martèlent le sol pendant une heure de liberté. La fillette est endurante, elle s'accroche à son rêve : bientôt elle disputera une grande course à Addis-Abeba. Et si elle gagne, elle pourra peut-être rejoindre une équipe junior ! Seulement voilà... Sa famille est en difficulté et Ayana décide de sacrifier ses économies pour aider les siens.
Ce récit plein d'optimisme, très joliment illustré, démontre que la plus belle des victoires n'est pas toujours celle que l'on croit...

Rendez-vous sous les cerisiers (Cendrine Genin)

note: 4 Véronique - 11 avril 2014

Eté 1914. Henri et Marguerite s’aiment très fort, mais la guerre éclate et Henri s’éloigne. Bientôt ce sont aussi les cœurs qui s’éloignent, se mettant à battre d’un rythme différent. Seule Marguerite reste aussi éprise de son « tendre ami ». Un jour, ses lettres restent sans réponse. Puis, la guerre s’achève et Henri revient au village. A ses côtés, une femme, Lucie, sa future épouse…
Des années plus tard, la douleur qui a fait tomber Marguerite à terre, à demi-morte, est toujours présente, comme elle le dit à sa petite-fille, sa confidente. Celle-ci imaginait sa grand-mère sereine, alors qu’elle tremblait intérieurement des souffrances liées à cet amour de jeunesse à jamais révolu.
Très poétique, magnifiquement illustré, ce texte évoque finement les sentiments des uns et des autres ainsi que les mystères de la vie amoureuse. En amour, les mots sont toujours forts et les engagements pour la vie. C’est sans compter sur la faiblesse des humains. Finalement, il n’est pas facile de tenir les promesses formulées sous le coup de l’enivrement amoureux.
Un bel ouvrage qui séduira les adultes, peut-être même un peu plus que les enfants.

Oeuvre non trouvée

note: 4 Véronique - 11 avril 2014

Madam’zelle et Monsieur s'écrivent du lundi au dimanche en attendant leur premier rendez-vous. L’amour est présent, le plus beau, celui des premiers émois, des premiers instants.
Voici un texte d’une rare poésie, d’une tendresse palpable écrit sous forme de correspondance et mis en images de façon fantaisiste et onirique.
Comme de nombreux livres qui sortent de l'ordinaire et du pédagogique, cet album peut plaire aussi bien à un enfant de 4/5 ans qu'à un adulte et cela, grâce aux mots simples utilisés par l'auteur qui ne manquera pas de caresser la sensibilité de chacun.

Oeuvre non trouvée

note: 4 Véronique - 11 avril 2014

Pendue à la branche d'un saule, une chenille rencontre un têtard, c'est le coup de foudre. Elle est pour lui son joli arc-en-ciel, il est pour elle sa belle perle noire, et ils se plaisent tellement qu'ils se font la promesse de ne jamais changer. Mais au fil de leurs rendez-vous galants, le têtard se pare de nouveaux attributs qui ne sont pas du goût de la chenille : ils se séparent. La chenille, se sentant trahie, remonte dans son arbre, et après un long sommeil, elle réapparaît… en papillon. Le têtard, lui, est devenu grenouille, et comme il est dans la nature des grenouilles de manger les papillons, ils se retrouveront d’une bien cruelle façon...
Avec beaucoup d’humour, voici une histoire qui tourne en dérision le traditionnel happy end des histoires d'amour. C’est bien rafraîchissant !

Léon et Albertine (Christine Davenier)

note: 4 Véronique - 11 avril 2014

Léon, le cochon heureux, tombe amoureux d'une petite poule, Albertine et fait tout pour attirer son attention. Mais celle-ci ne le remarque même pas. Pour qu’Albertine daigne enfin lever les yeux sur lui, Léon s’en va demander conseil à ses amis, le coq, le lapin, le dindon ou le canard. Mais sur la meilleure façon d'attirer son regard, n’est-ce pas d’être lui-même ?
C’est que Léon apprendra enfin, un secret d’amour en somme que l’on peut méditer dès le plus jeune âge.

J'aime t'embrasser (Davide Cali)

note: 4 Véronique - 11 avril 2014

Entre joli poème d’amour et carnet de voyage aux doux accents de romance, ce petit livre-bijou offre une balade romantique qui emmène des trottoirs parisiens aux gondoles de Venise, au soleil ou sous la pluie, en pleine nature ou au cœur des embouteillages, en tête-à-tête ou au cinéma, au lever du jour ou dans la pénombre d’un tunnel…
Au gré de ces baisers échangés, tendres, coquins, réconciliateurs, discrets, frigorifiés, au goût de sucre ou de sel, nous égrenons les souvenirs amoureux d’un couple, tissant l’histoire d’une vie depuis la douce idylle des débuts jusqu’à la complicité grandissante et le bonheur simple et rassurant de la vie à deux.
Parce que tous les baisers comptent, qu’ils soient donnés ou reçus, qu’ils soient signes d’amour ou de paix…, ce petit hymne au baiser inspire douceur et amour.

Amour, toujours (Béatrice Masini)

note: 4 Véronique - 11 avril 2014

C’est la rentrée des classes. Hugo trouve dans son sac une lettre anonyme, aveu sinon d’amour, du moins d’attirance d’une fille de sa classe pour lui. Il répond, coince sa missive derrière le tableau. S’entame une relation épistolaire faite d’un mélange de complicité et confidences, petites disputes et reproches. Hugo et sa correspondante s’apprivoisent peu à peu. La peur de se rencontrer en vrai va être surmontée et, au bout de quatre mois, une histoire d’amour réelle est laissée à l’imagination du lecteur.
Ce roman sensible, au ton juste de l’adolescence, fait de fanfaronnades, de dérobades, de sentiments exprimés à demi-mot sera autant apprécié des adultes que des adolescents.

Mozart l'égyptien (Wolfgang Amadeus Mozart)

note: 5Intemporel Véronique - 1 mars 2014

Mozart revisité avec des sonorités arabisantes. C'est envoûtant, dépaysant, surprenant : un mélange tout à fait réussi de classique dont on cherche à reconnaître les accords et d'instruments traditionnels égyptiens. Formidable !

Le chacheur (Bernard Azimuth)

note: 5Un chasseur sachant chasser doit chavoir sacher chans chon sien ! Véronique - 1 mars 2014

La fameuse phrase est ici mise en images : un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien mais un chien doit savoir chasser sans son chasseur… et qu’en est-il du chasseur qui chasse avec son chien ? Et le chacheur dans tout cela ? Mais c’est inchenché !
Plein d’humour, cet album tout en longueur engendrera très certainement le rire de tous les lecteurs tant les situations sont inattendues et surprenantes. Jeux de mots et de situations, les scènes et les phrases étonnent « chans chesse ». Alors, qui relève le défi de lire l’histoire à haute voix ?

Dis papa, dis maman, tu fais quoi quand j'suis pas là ? (Camille Seydoux)

note: 4Chacun sa vie Véronique - 1 mars 2014

Les enfants se demandent souvent ce que font leurs parents quand eux sont à l’école. Cet album est très bien fait pour répondre aux questionnements des plus jeunes. Le quotidien de la famille de Léo y est croqué avec beaucoup d’humour et de dynamisme. Sur chaque page, le temps s’arrête sur un moment précis - et important - de la journée de Léo, en classe de maternelle. C’est alors l’occasion, par le biais de vignettes, de découvrir ce que font au même moment le père et la mère de Léo.
Une bonne façon de faire parler les parents de leur quotidien à eux.

La double vie de Cassiel Roadnight (Jenny Valentine)

note: 5Usurpation d'identité Véronique - 1 mars 2014

Dans ce roman à conseiller aux grands adolescents, le narrateur n'a pas d'identité, élevé par un grand -père aimant mais alcoolique dont on le sépare brutalement. Jeté de foyer en famille d'accueil, il recherche une stabilité. Sa profonde ressemblance avec le jeune Cassiel, disparu un peu plus tôt, l'entraîne à mentir, à se faire passer pour lui. Du jour au lendemain, il se découvre une mère, une sœur, un frère aîné.
Constamment sur le qui-vive, plus angoissé que soulagé, il espère ne pas se faire démasquer. Mais très vite, il se rend compte des défaillances, voire des secrets de ceux qui l'ont accueilli. La mère est droguée aux somnifères, la sœur brille d'intelligence fragile, et le frère aîné, présent par éclipses, ressemble à un loup aux dents longues. Comment et pourquoi le vrai Cassiel a-t-il disparu ? Le roman donnera peu à peu les réponses, et le final brillant, répétition des événements, bouclera la boucle de cette sordide histoire de famille.

Etrange, dur, le roman interroge certes les notions d'identité et de construction de soi chères à l'adolescence, mais dans une enveloppe de thriller parfaitement effrayante.

Les orphelines d'Abbey Road n° 01
Le diable vert (Audren)

note: 4L'orphelinat se révolte... Véronique - 21 décembre 2013

Joy vit dans un orphelinat, un ancien manoir nommé « le diable vert ». L'ambiance stricte deviendrait insupportable si Margarita, l'aînée des filles, ne poussait les petites à se révolter régulièrement. Fascinée par la personnalité charismatique de Margarita, Joy la suit dans ses aventures...
Deux autres tomes terminent cette trilogie fantastique après une première incursion dans un petit monde suranné, délicat, mystérieux mais qui cache logiquement sous sa féerie quelques affres de noirceur...

Sauve qui peut les vacances ! (Gaia Guasti, Philippe Lechermeier, Yann Mens... [et al.])

note: 4Je hais les vacances ! Véronique - 21 décembre 2013

Pour chaque protagoniste de ce recueil de nouvelles si avant, le mot « vacances » était synonyme de dépaysement, évasion ou farniente, il rime désormais avec imprévu, cauchemar et traumatisme…
Les neuf auteurs ayant participé à ce recueil transportent le lecteur dans des univers et des époques parfois très différents. Pourtant ce dernier se surprendra à partager des sentiments et souvenirs communs avec les jeunes personnages principaux de ces nouvelles. On soupire, on compatit et on rit tout au long de ce recueil qui colle parfaitement aux vacances de Noël à venir !

Genesis (Bernard Beckett)

note: 5La planète des singes Véronique - 21 décembre 2013

Quand la philosophie est au cœur du suspens...
Que signifie être un humain ?
Anax est prête à affronter le jury. Pendant cinq heures, face à trois examinateurs, elle va montrer qu'elle connaît parfaitement son sujet. Mais plus elle en dit, plus elle referme son propre piège...
Vous êtes sur le point de plonger dans un roman fascinant. Un thriller futuriste d'une ingéniosité stupéfiante. Et le meilleur... est pour la fin !

Oeuvre non trouvée

note: 4Un glandu dans la forêt ! Véronique - 18 décembre 2013

C'est l'histoire d'Alexandre le gland qui se trouve très bien sur son chêne. Il n'a pas du tout envie d'en descendre et c'est bien malgré lui qu'il se retrouve sur le sol gelé longtemps après tous les autres glands... Conte d'apprentissage dans le vrai sens de terme, ce livre est fait pour accompagner l'enfant jusque dans l'âge adulte : petit il pourra s'amuser des gags et de l'histoire de ce pauvre gland un peu flemmard et très trouillard ; plus grand, il percevra le second degré, et plus grand encore il comprendra et appréciera la richesse immense de ce conte.

Haut les coeurs ! (Solveig Anspach)

note: 3Cancer et grossesse Véronique - 18 décembre 2013

Alors qu'elle attend son premier enfant, Emma apprend qu'elle a un cancer du sein. Le médecin qui le lui annonce prévoit un avortement, les soins préconisés étant, selon lui, incompatibles avec la grossesse. Simon, son compagnon, l'incite à consulter un autre spécialiste, le docteur Morin, qui affirme que les traitements peuvent être suivis tout en continuant la grossesse. Emma reprend confiance. Son corps qui l'a trahie redevient un lieu de vie: elle doit maintenant se battre pour deux...

Rescapé du camp 14 (Blaine Harden)

note: 4Corée du Nord Véronique - 18 décembre 2013

Un document exceptionnel : la vie de Shin Dong-huyk, 26 ans, né dans un des redoutables camps de travail de Corée du Nord, seul auteur connu d'une incroyable évasion qui le conduira en Chine, puis aux États-Unis. Un témoignage unique et hallucinant sur le pays le plus secret du monde, et notamment sur ces camps où sont enfermés à vie tous les opposants à la dynastie stalinienne. Un récit terrible, captivant et nécessaire.

Tétine man n° 01 (Guillaume Long)

note: 4Schlurp, schlurp ! Véronique - 12 décembre 2013

Avec ses trois cheveux sur le caillou, son énorme tétine verte et son regard qui tue, Tétine Man incarne un héros en culottes courtes comme on les aime. Sa particularité ? Il ne se sépare jamais de sa totote au grand désespoir de sa mamie, qui ne supporte pas de voir son petit-fils de 4 ans accro à sa lolette.
Les planches de Guillaume Long soulignent le propos avec subtilité, intelligence et malice. On ne peut qu'attendre avec impatience, la suite de cette délirante et brillante série qui met en scène des personnages savoureux !

herbier des fées (L') (Benjamin Lacombe)

note: 3magiciennes et gnomes Véronique - 12 décembre 2013

Voici les aventures extraordinaires d'Aleksandr Bogdanovitch envoyé par Raspoutine en pays de Brocéliande pour élaborer un élixir d'immortalité. Ses recherches et expériences vont le conduire vers d'autres découvertes. Nous avons ici une très belle réalisation, raffinée, avec des illustrations bénéficiant de la présence de calques et de papiers découpés pour un jeu de cache-cache et de mouvement. Planches botaniques, croquis, lettres, portraits... Autant d'éléments qui apportent de la profondeur à cet album et le rendent singulier. Une construction réussie habitée par une douce poésie.

Terrienne (Jean-Claude Mourlevat)

note: 5Planète bleue Véronique - 12 décembre 2013

Imaginez une petite route départementale dans les environs de Montbrison, cherchez un panneau très discret qui indique « Campagne, 3,5km ». Suivez ce panneau et alors, vous ne serez plus sur terre, vous serez ailleurs...
Chaque roman de Jean-Claude Mourlevat procure un bonheur sans cesse renouvelé. Le monde blanc qu’il imagine, par lequel on accède par une route banale, est effrayant, et rappelle celui de Huxley dans "Le meilleur des mondes". Il nous interroge sur la capacité des hommes à créer leur propre enfer, au nom de la rentabilité et la sécurité. Il nous renvoie aussi sur nos propres peurs et à notre rapport à cette bonne vieille Terre qui, malgré ses plaies et ses déchirures, est encore une planète bleue.

Oeuvre non trouvée

note: 4Soyons polis ! Véronique - 12 décembre 2013

Comme tous les albums de Catharina Valckx, "Bonjour le monde !" explore avec brio et une extrême simplicité le thème de la relation à autrui. Avec un grand sens du dialogue et des illustrations gaies et colorées, l'auteure a le don de poser sur les petites choses de la vie un regard humoristique, tendre et d’une certaine façon poétique. Nul ne sera surpris après terminé de lire le livre, de voir les enfants saluer tout ce qui les entoure !

Silhouette (Jean-Claude Mourlevat)

note: 3De bien mauvaises nouvelles... Véronique - 12 décembre 2013

Dix histoires percutantes et crispantes aux issues terriblement voire horriblement cruelles, mais tellement plausibles que chacun de nous peut se reconnaître dans l'une ou l'autre de ces nouvelles...

Oeuvre non trouvée

note: 5Les contraires Véronique - 12 décembre 2013

Un nouveau petit bijou de la culture japonaise à feuilleter avec gourmandise. Cet album cartonné, tout en longueur et facilement maniable avec des petits doigts, recense différentes notions basiques : grand/petit ; propre/sale ; près/loin ; large/étroit… Les illustrations vivantes et espiègles correspondent bien aux plus petits (1-4 ans) auxquelles elles s'adressent.

Ca pousse comment ? (Gerda Muller)

note: 4Je jardine, nous jardinons Véronique - 12 décembre 2013

Ce livre original basé sur les huit familles de légumes - les légumes fleurs, fruits, feuilles, racines, tiges, bulbes et tubercules - est l’œuvre de Gerda Muller, illustratrice reconnue dont les illustrations d'un charme un peu désuet collent parfaitement à la thématique de la botanique. Les couleurs sont douces et nuancées, les dessins extrêmement précis, le texte (dont la relecture a été faite par des jardiniers professionnels) est riche mais néanmoins facilement compréhensible. Un très beau livre à lire en famille.

Sam & Pam (Mo Willems)

note: 4Amicalement vôtre... Véronique - 12 décembre 2013

Que peuvent bien avoir en commun un chien des villes et une grenouille des champs? (Pas grand-chose me direz-vous!) Et pourtant, l'amitié qui lie Sam et Pam est indéfectible. Au fil du temps et des saisons, leur relation s'intensifie, se bonifie, jusqu'au moment où Pam, fatiguée, suggère à Sam de jouer à se souvenir. Un récit qui parle du temps qui passe, du cycle de la vie, et du côté très éphémère de notre passage sur terre. D'où l'importance de savourer le moment présent, de vivre pleinement, et de s'entourer d'êtres qui nous sont chers...

Max (Sarah Cohen-Scali)

note: 5Lebensborn Véronique - 12 décembre 2013

Max naît le 20 avril 1936 à Steinhöring, en Bavière, dans un « Lebensborn », autrement dit un foyer où des femmes sélectionnées, conformes aux critères aryens, mettent au monde des enfants qu’elles offrent au Führer, et donc au IIIème Reich, afin d’œuvrer à la prolifération de la race aryenne en Allemagne et en Europe. L’on suit ainsi de sa naissance à ses neuf ans le devenir de cet enfant, par la suite rebaptisé Konrad, fruit du nazisme dont il se veut un fidèle représentant, avant d’assister à sa brutale prise de conscience suite à la rencontre de Lukas, jeune garçon polonais kidnappé par les nazis, qui viendra ébranler non seulement par son physique mais aussi par l’amitié qu’il lui témoigne, des croyances idéologiques jusqu’alors fortement ancrées...

Retour Haut